Les Clochers


"Chapelles mariales de nos paroisses" PDF Imprimer Envoyer

Très joli livre de notre ami et historien catholique et régional, Paul Taurand, a qui nous sommes heureux de laisser la parole:

Lire la suite...
 
Les musiques de la collégiale Saint Paul, notre église... PDF Imprimer Envoyer

La collégiale Saint Paul de Clermont l'Hérault, notre église majeure dans la Paroise du coeur de l'Hérault est non seulement unique par son architecture de forteresse, par ses exceptionnelles oeuvres d'art, tableaux et statues mais également par toutes ces notes de musique qui résonnent dans l'air de la cité ou à l'intérieur du bâtiment.
Ecoutez ces cloches qui chantent notamment le dimanche quand le Seigneur appelle les fidèles à l'office en suivant ce lien.

Faire sonner les cloches, c'est assez sportif vous en conviendrez en suivant ce lien.

Nos offices sont si beaux et les concerts des "Amis des Orgues de Saint Paul" si riches qu'une visite s'impose, en suivant ce lien.

 
Les Amis de Notre Dame du Peyrou PDF Imprimer Envoyer

notredamedupeyrou

 

L’association des “Amis du Peyrou”  Mr Pierre GUY.

Tel : 04 67 96 98 37

 
Villeneuvette PDF Imprimer Envoyer

autel2Brève histoire de l'église de Villeneuvette.

Bel exemple d’oecuménisme – peut-être un peu forcé ! – la première chapelle de Villeneuvette a été bâtie par les bourgeois clermontais protestants qui avaient fondé la Manufacture en 1674.

Elle a été « vérifiée » en 1678 par le Prieur de Clermont. D’après la description fournie par Suzanne Diffre, c’était un bâtiment de 7 m x 15 m orienté à l’Est ; des observations architecturales nous font penser que c’est la première travée de l’église actuelle ; elle était  ornée d’un clocheton, peut-être celui qui y est encore.

En 1740, l’édifice a été agrandi comme on le voit aujourd’hui par Guillaume IV Castanier d’Auriac, le premier manufacturier catholique de Villeneuvette.

Après la Révolution, la manufacture devint la propriété de la famille Maistre jusqu’à l’arrêt définitif en 1954.

Lire la suite...
 
Lieuran-Cabrières PDF Imprimer Envoyer
egliselieuran1L I EURAN-CABRIERES

Cette double dénomination — piège à automobiliste distrait -- est due aux liens de vassalité qui unissaient au Moyen-Age Lieuran à Cabrières.

Habité dès le néolithique, le village marque sa véritable inscription historique dès la période Gallo-Romaine : les tessons qui remontent en surface à chaque labour, l'attestent encore aujourd'hui. C'est le domaine de LIVER'JS (propriétaire le plus important de l'époque) qui a donné son nom, par extension, à tout le territoire : LIEURAN.

A compter du IX` siècle, l'insécurité régnant,

le mouvement de regroupement déjà amorcé

s' amplifie et donne naissance à deux hameaux : Lieuran, face à la plaine et Mas Roujou sur la rive droite de la Dourbie. Lieuran s'entoure même de murailles défensives et élève une tour au Xllè" dont il ne reste que le soc.

Lire la suite...
 
Plus d'articles...
<< Début < Précédent 1 2 3 Suivant > Fin >>

Page 1 sur 3